2012 |

Pierre-Simon de Laplace (1749-1827)

Pierre-Simon de Laplace (1749-1827)

Le parcours d’un savant

Jean Dhombres, Serge Sochon, Suzanne Debarbat
Paris,  Hermann, Histoire des sciences,  [2012], 352 p.

Cette biographie ne cherche ni à tout dire, ni à tout citer et tout expliquer. Sans crainte de présenter des documents contradictoires de différents biographes et historiens, jusqu’aux discours variés de commémorations, elle privilégie les textes originaux courts, donnant à lire directement Laplace sans perdre de vue le contexte intellectuel. Il y a souvent des inédits, dont le portrait en couverture d’un Laplace trentenaire et « libertin » qui brise bien des légendes. Ces documents permettent d’aborder aussi la façon dont il faisait de la science, ce qu’il pensait du rôle de celle-ci, notamment lorsqu’il fut un temps court ministre de l’Intérieur, et la façon dont il pensait la transmission aux plus jeunes espoirs de la science française à l’issue de la Révolution lorsqu’il officiait avec Berthollet à la Société d’Arcueil. Il a été fait confiance à quelques peintres ou dessinateurs pour donner à voir différents milieux où évolua le savant du collège de Beaumont en Auge à l’Académie des sciences, traversant des époques animées de Louis XV à Charles X en passant par Robespierre.

Présentation :

Né roturier, devenu comte d’Empire et archichancelier du Sénat de Napoléon, Laplace est fait marquis en 1816 et achève sa vie en homme riche.
Formé à la philosophie scolastique à Caen sans maître en sciences, il peut pourtant être considéré comme le « Newton français ». Patron de la vie scientifique, Laplace l’est plus encore que Newton, car il organisa à Arcueil un lieu de travail pour jeunes talents prometteurs. Philosophe de la nature, Laplace l’est comme Newton, car il donna un outil d’investigation des causes avec les probabilités et la loi de convergence vers la loi normale.
Outre sa Mécanique céleste, où il démontra le Système du monde, Laplace nous a légué l’un des grands textes de la langue française : l’Essai philosophique sur les probabilités, qui accompagna deux ans plus tard la Théorie analytique sur les probabilités de 1812. Cette biographie ne cherche ni à tout dire ni à tout citer et tout expliquer. Sans crainte de présenter des jugements contradictoires, elle privilégie quelques documents originaux, souvent inédits, qui présentent la façon dont Laplace faisait de la science. On a de même fait confiance à quelques peintres ou dessinateurs pour donner à voir les milieux où évolua le savant.


ISBN : 9782705682736
EHESS
CNRS
MNHN
PSL

flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560
EHESS/CNRS/MNHN
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Tél. : +33 (0)1 40 78 26 38