Membres | Membres émérites et honoraires

Jean Dhombres

Membre honoraire
Institution(s) de rattachement : CNRS, EHESS

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre-Koyré - 27 rue Damesme - 75013 PARIS

jean.dhombres[at]cnrs.fr

Thèmes de recherche

La production mathématique dans l’histoire

Communautés mathématiques, constitution et désintégration des réseaux


Conditions épistémologiques de la mathématisation et les transformations qu’elle opère dans l’objectivation du monde (Sciences et vie culturelle dans le premier XVIIe siècle autour de Peiresc 1580-1637 ; le calcul différentiel et intégral vers 1690 ; l’analyse au XXe siècle et en particulier l’histoire de l’analyse fonctionnelle ; les fonctions presque périodiques chez André Weil et chez Alan Turing)

Les mathématiciens dans la cité et dans leurs carrières (Anvers, Paris, Bologne, Saint-Pétersbourg)

Histoire du livre mathématique et de son illustration


Problèmes épistémologiques de l’histoire des sciences

La peur des mathématiques comme phénomène anthropologique

Représentation des mathématiques et des mathématicien(ne)s dans l’art

 

Séminaires de l'année en cours et depuis 2014

2018-2019 : (à Lyon) Figures mathématiques et figures philosophiques dans l’histoire : Modes d’intervention et styles de vie

2014-1015 : L’actualité de l’histoire des sciences mathématisées : les insertions notamment par le biographique dans des histoires générales,  les discours d’épistémologie et les expérimentations du cognitivisme

2015-2016 : Les discours sur la science, en science et hors science

2016-2017 : Pratiques de mathématiques/narrations d’histoire / (à Lyon) Les révolutions scientifiques

2017-2018 : (à Lyon) Dix-huit verdicts de l’histoire et de la philosophie des sciences / (à Paris) Les controverses scientifiques comme enjeux de science, d’histoire et d’épistémologie
 

 

Éléments de bibliographie

Nombre, mesure et continu : épistémologie et histoire, Cedic/Nathan, Paris, 1978.


(Avec J. Aczél) Functional equations in several variables Cambridge University Press, 1989, 2e édition, 2006


(Avec N. Dhombres) Naissance d’un pouvoir, sciences et savants en France (1793-1824), Payot, 1989

(avec N. Dhombres), Lazare Carnot, Fayard, 1997.


Shadows of a Circle, or What is There to be Seen ? Some Figurative Discourses in the Mathematical Sciences during the Seventeenth Century, L. Massey (ed.), The Treatise on Perspective : Published and Unpublished, Yale University Press, 2003, pp. 177-211.


(avec Patricia Radelet-de Grave), Une mécanique donnée à voir. Les thèses de Grégoire de Saint-Vincent sur la chute des corps en 1624, Brepols, 2009.


Le jet d’eau et l’arc-en-ciel à l’âge baroque : réalisation des mathématiques, mathématisation de la philosophie naturelle et représentation des phénomènes, Frédéric Cousinié, Clélia Nau (dir.) L’artiste et le philosophe. L’histoire de l’art à l’épreuve de la philosophie au XVIIe siècle, PUR, Rennes, 2011 pp.151-196.

(avec Carlos Alvarez), Une histoire de l’imaginaire mathématique. Vers le théorème fondamental de l’algèbre et sa démonstration par Laplace en 1795, Paris, Hermann, 2011.


Une déconstruction d’une histoire des limites, de François Viète aux ultrafiltres, in Jackie Pigeaud (dir.), XVIes Entretiens de la Garenne Lemot, La limite, Presses de l’Université de Rennes, Rennes, 2012, pp. 77-110.

De l’écriture des mathématiques en tant que technique de l’intellect, in Eric Guichard (dir.), Ecritures : Sur les traces de Jack Goody, Presses de l’ENSSIB, Lyon, 2012, pp. 157-198.


(avec Suzanne Debarbat et Serge Sochon), Pierre-Simon de Laplace (1749-1827). Le parcours d’un savant, Paris, Hermann/L’Observatoire de Paris, 2012.


(avec Pierre Cartier, Jean Dhombres, Gerhard Heinzman, Cédric Villani), Mathématiques en liberté, La ville brûle, collection 360, Montreuil, 2012.


(avec Carlos Alvarez), Une histoire de l’invention mathématique. Les démonstrations classiques du théorème fondamental de l’algèbre dans le cadre de l‘analyse réelle et de l’analyse complexe de Gauss à Liouville, Paris, Hermann, février 2013.

Comment mieux analyser l’échange de savoirs entre la Chine et l’Europe au temps de Matteo Ricci ? in Isabelle Landry-Deron (dir.), La Chine des Ming et de Matteo Ricci (1552-1610), Le premier dialogue des savoirs avec l’Europe, Editions du Cerf, Paris, janvier 2013.

(avec Daniel Régnier-Roux), La Bibliotheca mathematica de Camille de Neufville de Villeroy, Sciences et Techniques en Perspective, 2012, [2014] vol. 15, fasc. 2.

What images from the seventeenth century in the European cities may tell about the visibility of the mathematical sciences including astrology, in Vittoria Feola (éd.), Antiquarianism and Science in Early Modern Urban Networks, Sciences et Techniques en Perspective, vol. 16, fasc. 2, 2014, pp. 158-181.

La peur des mathématique, une perspective culturelle, in Michel Wieviorka (dir. ), La science en question(s), Les Entretiens d’Auxerre, Editions Sciences humaines, Paris, 2014, pp. 81-101.

Réflexions mathématico-historiques à l’âge du Net sur les réformes dans l’enseignement et les réactions à ces réformes, International Journal for Mathematics in Education, Athènes, vol. 6, 2014, pp. 28-78.

An epistemological path through the historiography on indivisibles, in Vincent Jullien (ed.), Seventeenth-Century indivisibles revisited, Science Networks, Historical Studies, 49, 2015, p. 391-450.

Postface, Quelles postérités pour l’Ecole normale de l‘an III ? au livre de Dominique Julia (dir.), L’école normale de l‘an III. Une institution révolutionnaire et ses élèves. Introduction historique à l’édition des leçons, Editonsrued’Ulm, 2016, p. 581-612.

Vérités et mensonges dans l’affaire Galilée, in Michel Wieviorka (dir.), Mensonges et vérités, Les entretiens d’Auxerre, Editons Sciences Humaines, Auxerre, 2016, p. 87-104.

Au coeur des mathématiques les plus profondes, in Jean-Marc Lévy-Leblond (dir.), Lettres à Alan Turing, Editions Thierry Marchaisse, paris, 2016, p. 75-90.

Continuités et discontinuités et autres travaux en histoire et philosophie des mathématiques, Atelier de programmation édoriale, ENSSIB, 2017

 

Culture mathématique et données massives, in Jean-Pierre Chamoux (dir.), L’ère du numérique 1. Enjeux des données massives, Iste Editions, 2017, p. 32-58. Traduit en anglais, Mathematical culture and massive data, The numerical era, 2018).

(avec Daniel Régnier-Roux), La Bibliotheca mathematica du XVIIe siècle européen, Sciences et Techniques en Perspective, vol. 19, Fasc. 1 et 2, 2017 (297 p et 369 p. ).

Ô sublimes mathématiques portées par la nuit ? in Hommage offert à Baldine Saint-Girons, Céline Flécheux, Pierre-Henri Fraigne, Didier Laroque (éd.), Presses Universitaires de Rennes, 2018, p. 193-225.

Article « mathématiques, in Christophe Charle, Daniel Roche (éd.), L’Europe. Encyclopédie historique, Actes Sud, Arles, 2018, p. 1463-1478.

Quelle est la part imprescriptible du calcul en mathématiques ? Séminaire Phiteco, 16 janvier 2018, Université de Compiègne, 40 pages. Mis en ligne. Cahiers Costech, n° 2, http//www.costech.utc.fr./ Cahiers Costech.

À paraître en 2019

Conversations mathématiques, à paraître en mars 2019, Collection Champs, Flammarion.

Fondane s’opposant théâtralement à Valéry, Cahiers Benjamin Fondane, février 2019, 15 p.

Connaît-on vraiment ce que l’on tire de soi ? Ou l’apprivoisement des mondes mathématiques par Viète, Turing, Weyl, Weil et Pascal, XXes Entretiens de la Garenne Lemot,  Presses Universitaires de Rennes, 2019.

Retrouver la première analyse de la cycloïde. En vue d’une histoire des fonctions d’une variable, à partir de échanges entre Roberval et Torricelli, 63 pages, Revue des Questions Scientifiques, à paraître.

(en collaboration), L’itinéraire de Joseph Fourier. De la révolution française à la révolution analytique. 1768-1830, Paris, Hermann, 450 pages, à paraître.

Preuves et ontologie chez Descartes. Ce que pourvoit la postérité de la méthode des coefficients indéterminés
 

Présentation

Jean Dhombres a été mathématicien (doctorat d’Etat par une thèse en analyse fonctionnelle soutenue à l’Université Paris VI), professeur à l’Université de Nantes jusqu’en 1988, directeur du départment de mathématiques, et est devenu directeur d’études (histoire des sciences exactes) à l’EHESS en 1988, et il maintient jusqu’à aujourd’hui son activité de séminaire. La même année, il est devenu directeur de recherche au CNRS comme directeur de l’UPR 21.


Ses recherches passées ont porté en mathématiques sur l’analyse fonctionnelle et les équations fonctionnelles (Functional equations in several variables, 2e édition chez Cambridge University Press en 2006) et de nombreux aspects de l’histoire des sciences mathématiques : histoire institutionnelle (Ecole polytechnique, Ecole Normale, Académie des Sciences, expédition d’Egypte), histoire culturelle (la science de la Révolution à la Restauration, la science baroque du XVIIe siècle, ce que furent les mathématiques au temps d’Alexandre), histoire conceptuelle (fondation des nombres réels depuis la théorie des proportions, concept de fonction, équations fonctionnelles), histoire individuelle (biographies de Fourier, Carnot, Grégoire de Saint-Vincent, Gergonne, Turing), histoire des textes (édition des leçons mathématiques de l’École normale de l’an III, et jusqu’au dernier volume publié en 2016).


Il prépare une histoire générale en plusieurs volumes : les savoirs mathématiques et leurs pratiques culturelles. Un premier tome, du Baroque aux Lumières (1585-1749), doit paraître chez Hermann en 2019.

Il prépare aussi en collaboration avec Carlos Alvarez le troisième tome, à paraître chez Hermann, d’une Histoire du théorème fondamental de l’algèbre, dont les deux premiers sont déjà parus. Le troisième porte sur le XXe siècle.

Un travail sur la Bibliotheca mathematica d’un archevêque de Lyon a été publié en 2014 en collaboration avec Daniel Régnier-Roux, et un deuxième travail est paru en deux volumes en 2018 sur la bibliothèque mathématique au XVIIe siècle (STP vol. 19, deux fascicules).

Il prépare en collaboration avec Patricia Radelet-de Grave une édition synoptique, avec la traduction en français, des Leçons sur le calcul différentiel et le calcul intégral de Jean Bernoulli et de l’Analyse des Infiniment petits de Guillaume de l’Hôpital ; une édition du livre V de l’Opus Geometricum de Grégoire de Saint-Vincent ; une anthologie de textes d’enseignement des mathématiques du XVIIIe siècle, et un compendium de textes sur la cycloïde et l’hyperbole au XVIIe siècle. Par ailleurs est mise en chantier un travail en collaboration sur la bibliothèque de Gilles Personne de Roberval.

Dernière mise à jour : février 2019
EHESS
CNRS
MNHN
PSL
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560
EHESS/CNRS/MNHN
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Tél. : +33 (0)1 40 78 26 38