CECI n'est pas EXECUTE Koyré : Les Débats du CAK (16-1) L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ?

Actualités et appels à contribution |

Les Débats du CAK (16-1) L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ?

13 octobre 2021, 10h30-12h30 / Campus Condorcet

Les Débats du CAK (16-1) L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ?

L'histoire de la philosophie : une entreprise coloniale ?

 

À l'occasion de la sortie de La colonie philosophique. Écrire l’histoire de la philosophie aux XVIIIe et XIXe siècles (Éditions de l’EHESS, 2019), nous invitons l'auteure, Catherine König-Pralong (EHESS, CAK), à présenter son ouvrage et à débattre avec deux discutant.e.s et l'ensemble de l'auditoire.

Discutant.e.s : Bruno Karsenti (EHESS, LIER-FYT) et Anne Rasmussen (EHESS, CAK)

 

 

Modalités pratiques :

 Mercredi 13 octobre 2021, 10h30-12h30

 Séance en présentiel :

Campus Condorcet, bâtiment EHESS, salle 50 (rez-de-chaussée)

2 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers

 Séance ouverte à toutes et tous, sans inscription dans la limite des places disponibles (50 places) et dans le respect des gestes barrières

 Séance suivie d'un buffet : tous les participant.e.s sont les bienvenu.e.s !

 

L'ouvrage et l'auteure :

À l’étude de l’émergence d’une discipline nouvelle, l’histoire de la philosophie, ce livre propose un voyage dans les sciences de la culture, un monde qui s’est formé au XVIIIe siècle et s’est stabilisé au siècle suivant. L’auteure met en lumière un aspect souvent négligé par l’histoire des sciences philosophiques : la dimension éminemment politique de l’histoire de la philosophie.

L’histoire de la philosophie a largement contribué à la fabrication de l’imaginaire occidental moderne. À partir des Lumières, les historiens de la philosophie ont pensé l’Europe comme le territoire exclusif de la rationalité analytique et réflexive. Pour projeter une image philosophique de l’homme occidental moderne, ils se sont aventurés sur des terrains très divers, de l’anthropologie raciale à la linguistique en passant par la géographie. Engendré par les révolutions scientifiques et sociales du XVIIe siècle, l’Européen serait, selon eux, le seul homme qui fût capable de s’autodéterminer librement au moyen de sa raison, et le premier qui ait su douter de lui-même. La science occidentale serait ainsi le seul dispositif intellectuel qui soit parvenu à relativiser sa propre situation culturelle. À l’âge moderne, ethnologues, linguistes, historiens et historiens de la philosophie identifiaient en effet d’autres "cultures". Ils les démarquaient de l’Occident, caractérisé par sa rationalité abstraite et analytique, pour en faire les terrains d’études empiriques. Ce livre propose à la fois une histoire interdisciplinaire de l’histoire de la philosophie et une enquête sur la construction de l’imaginaire savant en Occident. Il contribue aux débats actuels relatifs au cultural turn et aux découpes savantes du monde en aires culturelles.

 En savoir plus sur Catherine König-Pralong

 

Programme de la saison 16 des Débats du CAK (octobre 2021 - janvier 2022).

EHESS
CNRS
MNHN
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560 EHESS/CNRS/MNHN

Campus Condorcet / bât. EHESS
2 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France