CECI n'est pas EXECUTE Koyré : Soutenance de thèse - Francesca Antonelli "Scrittura, sociabilita e strategie di persuasione : Marie-Anne Paulze-Lavoisier, secrétaire (1758-1836)"

Actualités et appels à contribution |

Soutenance de thèse - Francesca Antonelli "Scrittura, sociabilita e strategie di persuasione : Marie-Anne Paulze-Lavoisier, secrétaire (1758-1836)"

Lundi 17 mai 2021, 14h / Université de Bologne

Soutenance de thèse - Francesca Antonelli

Francesca Antonelli soutiendra sa thèse de doctorat (co-tutelle) intitulée "Scrittura, sociabilita e strategie di persuasione : Marie-Anne Paulze-Lavoisier, secrétaire (1758-1836)" le lundi 17 mai 2021 à 14h à l'Université de Bologne.

 

Assister à la soutenance (en ligne)

La soutenance se tiendra en italien, avec un powerpoint en français, puis en italien et en français lors de la discussion avec les membres du jury.

Pour y assister, merci de vous rendre sur cette page (Google Chrome ou Microsoft Teams).

Pour plus d'informations : francesca.antonelli4@unibo.it

 

Composition du jury

- Mme Antonella Romano (Directrice de thèse), EHESS

- M. Marco Beretta (Directeur de thèse), Universita di Bologna

- Mme Elena Canadelli, Universita di Padova

- Mme Silvia Sebastiani, EHESS

- M. Stéphane Van Damme, ENS

- Mme Brigitte Van Tiggelen, Science History Institute

 

Résumé

À travers une étude de cas, centrée sur Marie-Anne Paulze-Lavoisier (1758-1836), cette thèse s’intéresse aux pratiques de l’annotation et, plus généralement, à la gestion des informations par le biais de l’écriture pendant une période qui va des années 1770 aux années 1830 environ. Aujourd’hui connue comme épouse et collaboratrice du chimiste français Antoine-Laurent Lavoisier (1743-1794), dont elle aurait promu les théories au travers d’une activité de traductrice et d’illustratrice de textes, Paulze-Lavoisier est ici présentée comme une « secrétaire », c’est-à-dire, selon l’usage qu’elle-même faisait de ce de terme, de figure chargée de mettre à l’écrit des observations de natures différentes. Nous nous intéressons en particulier aux Registres de laboratoire de Lavoisier, 14 cahiers petit in-folio qui contiennent les récits d’expériences menées à Paris entre 1772 et 1788 et qui relèvent de manière significative la main de Paulze-Lavoisier. Jusqu’ici l’objet d’une histoire de la « pensée scientifique », s’intéressant aux « idées » qui y sont contenues, les Registres sont ici relus à la lumière d’une approche « matérielle », attentive aux pratiques et aux conditions de leur compilation et de leur réutilisation au cours du temps. Les fonctions de ces carnets par rapport à la pratique expérimentale sont donc examinées, tout en reconstituant les traits et les évolutions du rôle de secrétaire confié à Paulze-Lavoisier. Le focus sur Paulze-Lavoisier permet d’une part de soulever de nouvelles questions sur le rapport entre la prise de note, le genre et la sociabilité mais aussi, à un autre niveau, sur l’« invisibilité » des assistants. D’autre part, cette approche ouvre une histoire longue des Registres qui depuis les premiers gestes que la secrétaire y opère au début des années 1770 arrive jusqu’aux manipulations auxquelles ces carnets sont soumis, par sa volonté, pendant les premières décennies du XIXe siècle.

EHESS
CNRS
MNHN
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560 EHESS/CNRS/MNHN

Campus Condorcet / bât. EHESS
2 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France