Membres | Doctorants

Masatoshi Inoue

Inoue Masatoshi
Doctorant

Contrat doctoral de l’EHESS, mention « Sciences, techniques, savoirs : histoire et société » (2019-2022)

Laboratoire secondaire de rattachement : Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS)

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre-Koyré

Campus Condorcet / Bâtiment EHESS

2 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers, France

masatoshi.inoue[at]ehess.fr

Page personnelle

Thèse en préparation

Vers une bombe sans victimes ? Pour une histoire renouvelée de la marche française vers le « progrès » atomique (1945-1966)

Thèse menée sous la direction d’Anne Rasmussen (EHESS, CAK) et Sezin Topçu (CNRS, CEMS)

Ce projet de thèse vise à revisiter les premières décennies du processus de nucléarisation de la France en interrogeant dans quelle mesure la prise de conscience (ou non) des victimes passées de la bombe atomique (à Hiroshima et Nagasaki), mais aussi celle des victimes potentielles en cas d’essais atomiques ou d’une future guerre nucléaire, ont orienté la trajectoire de l’atome dans l’Hexagone. Nous étudierons l’évolution des rapports à la bombe atomique et à ses dégâts en France sur quatre arènes distinctes (politico-militaire / scientifique / intellectuelle-médiatique / militante). Nous saisirons les décisions et actions politiques et matérielles associées en mettant au cœur de l’analyse les manières de rendre visibles ou invisibles les victimes pour soutenir ou critiquer l’atome. Les diverses évaluations, publicisations ou au contraire « oublis » des dégâts humains de la bombe seront étudiés en lien avec le processus de victimisation des « hibakusha » au Japon même. Notre objectif est ainsi de retracer, d’une part, l’histoire de la force de frappe française d’une manière renouvelée, et d’autre part de poser la question de l’ignorance du drame des survivants en dehors du Japon, drame alors poussé au second plan dans de nombreux pays impliqués dans la course à l’armement.

 

Publications

Articles dans des revues internationales et nationales à comité d'évalutation

Inoue Masatoshi, 2021, « L’invention du « nucléaire japonais » : l’évolution du rapport entre la nation et l’atome au prisme des ambitions techno-politiques de l’archipel », Artefact, 14, 377-407. DOI :https://doi.org/10.4000/artefact.10405

Chapitres d'ouvrages

Inoue Masatoshi & Tsukahara Togo, 2021, « Uraniumu : Gendaishi ni okeru “Genshiryokusei” (「ウラニウム:現代史における原子力性」, la “nucléarité” d’uranium dans l’histoire contemporaine) », dans S. Momoki & H. Nakajima (dir.) Mono ga Tsunagu Sekai shi(『ものがつなぐ世界史』, L’histoire liée par les objets), Kyoto : Minerva Shobo.

Traductions

Moore, Aaron,  2013, Construction of East Asia : Technonlogy, Ideology, and Empire in Japan’s Wartime Era, 1931-1945. Stanford : Stanford University Press, Traduction du chapitre 5 « Designing the Social Mechanism » en japonais par Inoue Masatoshi dans T. Tsukahara (dir.), 2019,  “Daitoa” o kensetsu suru : Teikoku nihon no gijutsu to ideorogi (『「大東亜」を建設する:帝国日本の技術とイデオロギー』), Kyoto : Jimbun Shoin.

Recensions d'ouvrages

Inoue Masatoshi, 2020, « Serhii Plokhy, Chernobyl: The History of a Nuclear Catastrophe, New York, Basic Books, 2018, 404 p.. Kate Brown, Manual for Survival: A Chernobyl Guide to the Future, New York, W. W. Norton & Company, 2019, 420 p. » Revue d’études comparatives Est-Ouest, 4, 261-267. DOI :https://doi.org/10.3917/receo1.514.0261

Articles de vulgarisation

Kojima Rina, Inoue Masatoshi & Aguiton Sara, 2020, « Au seuil de la catastrophe : entretien avec YUKARI, auto-évacuée de l'accident nucléaire de Fukushima », Panthère Première, n°5, 63-68.

 

Communications orales

Inoue Masatoshi, 2021, « The first perceptions of the atomic bombing in Hiroshima and Nagasaki in France, 1945-1946 », The Sixth Biennial Conference of East Asian Environmental History (EAEH 2021), les 7-10 septembre 2021, Université de Kyoto (Japon), en ligne.

Inoue Masatoshi, 2018, « Histoire contemporaine de l'exportation des centrales nucléaires du Japon, 2000-2016 », Rendez-vous du Japon contemporain de l’EHESS, le 16 mars 2018, EHESS, 54 boulevard Raspail.

 

Distinctions

2020 : Lauréat du Prix FFJ / Christian Polak du meilleur mémoire de master sur le Japon (Titre du mémoire : L’invention du nucléaire « nippon » : Histoire du développement électronucléaire au Japon par le prisme du nationalisme technologique (de 1954 à nos jours).

 

Autres collaborations

Membre du comité d’organisation du colloque international « Penser Fukushima : ruptures et continuités de la catastrophe » (organisé par la FFJ-EHESS, avec Mayuko Yamamoto (CESPRA/FFJ-EHESS)), EHESS, le 16 mars 2021. Programme : ici

Dernière mise à jour : septembre 2021

EHESS
CNRS
MNHN
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560 EHESS/CNRS/MNHN

Campus Condorcet / bât. EHESS
2 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France