Membres | Membres émérites et honoraires

Pietro Redondi

Photo Redondi
Membre honoraire
Professeur
Institution(s) de rattachement : Università di Milano-Bicocca

Coordonnées professionnelles

Università di Milano-Bicocca, piazza Ateneo nuovo, 1. I- 20126 Milan
 

Thèmes de recherche

- Philosophie naturelle au XVIe et XVIIe siècle

- Rapports entre technologies et sciences, XIXe-XXe siècle
 

 

Séminaires de l'année en cours

- Hydraulique et société : la navigation intérieure en l’Europe de la Belle époque.

- Relire deux classiques : Marc Bloch, Apologie de l’histoire et Thomas Kuhn, La Structure  des révolutions scientifiques.
 


Eléments de bibliographie

Livres

L’accueil des idées de Sadi Carnot et la technologie française, Paris, Vrin, 1980.

Galilée hérétique, Paris, Gallimard 1986 (éd. or. italienne 1983) .

Alexandre Koyré, De la mystique à la science. Cours, conférences et documents, 1922.1962, édités par P. Redondi, Paris, Editions de l’Ehess, 1986, nouvelle édition augmentée 2016.

La gomma artificiale. Giulio Natta e i laboratori Pirelli, a cura di P. Redondi, Milano, Guerini, 2013.

Un best-seller per l’Italia unita. Il Bel Paese di Antonio Stoppani. Con documenti annessi, a cura di P. Redondi, Milano, Guerini, 2013

 

Livres co-édités

Dalle marcite ai bionutrienti. Passato e future dell’utilizzo agricolo delle acque usate di Milano, a cura di M. Brown e P. Redondi, Milano, Guerini, 2016.

L’industrializzazione della guerra / L’industrialisation de la guerre, a cura di P. Poggio. e P. Redondi, Brescia, Museo dell’Industria e del Lavoro di Brescia, 2018.

Direction de numéros spéciaux de revues

Science : the Renaissance of a History, Proceedings of the International Conference Alexandre Koyré, Collège de France, Paris 10-14 June 1986,  with a Preface of Georges Canguilhem, edited by Pietro Redondi, “History and Technology”, special volume 4, 1986.

 

Articles et chapitres d'ouvrages

Les tensions actuelles de l’histoire des sciences, « Annales. Economies. Sociétés. Civilisations », 1981, 4, 572-590.

L’école des Annales et l’histoire des techniques, in J. Roger, dirigé par, L’histoires des sciences doit-elle intéresser les historiens ? Actes du Colloque de la Société française d’histoire des sciences et des techniques Paris, 8-9 mai 1981, Paris, Ed. du Cnam, 1982.

Along the water: le genius and the theory. D’Alembert, Condorcet and Bossut and the Picardy Canal Controversy, “History andTechnology”, 2, 1985, 77-110.

From Galileo to Augustine, in P. Machamer ed., The Cambridge Companion to Galileo, CUP, Cambridge, 1998, 175-210.

Mondes aquatiques et marins dans les expositions universelles : une exposition numérique, L. Carré, M. S. Corcy, Ch. Demeulenaere, L. Perez, sous la direction de, Les expositions universelles en France au XIXe siècle, Paris, Editions du Cnrs, 2012, 439-446.

Une revanche de Platon laissée dans l’ombre : Koyré et le Dieu de Galilée, J. Seidengart, dirigé par, Vérité scientifique et vérité philosophique dans l’œuvre d’Alexandre Koyré, Paris, Les Belles Lettres, 2017, 123-135.

Milan dans son système hydrographique : un lien fort(avec M. Ricchiuti e G. Tartari), L. Lestel, C. Carré, coordinatrices, Les rivières urbaines et leur pollution, Versailles, Éditions Quae, 2017, 123-135.

 

Présentation

Dès le début de mes recherches j’ai essayé de mieux cerner ce que signifiait d’un point de vue historique la notion de « communauté scientifique » : par qui était formé un tel collectif ? quelles étaient ses frontières ? Comment se transforme-t-elle ?

Je me suis efforcé de travailler ces questions à partir des marges, en étudiant la diffusion des idées de Sadi Carnot dans les milieux des constructeurs des machines thermiques et ignorées au contraire pendant longtemps dans ceux de la physique académique. Ce qui m’amenait à envisager la notion de communauté scientifique comme un système dynamique de stratifications et interactions entre sous-communautés professionnelles différentes plutôt que comme un ensemble établi une fois pour toutes.

D’autres cas que j’étudiais, dont par exemple les expériences d’hydrodynamique commanditées à D’Alembert par Turgot en vue du projet du canal souterrain de Saint Quentin et réalisées par l’abbé Bossut sur le bassin de l’Ecole militaire ont corroboré à mes yeux un telle façon de thématiser la nature instable de la communauté scientifique à l’âge classique.

Cette prise en compte d’une multiplicité d’acteurs qui participent à la construction des systèmes théoriques et de leurs applications pratiques, s’est transformé peu à peu en un critère de recherche qui m’a poussé à m’intéresser de plus en plus aux communautés qui entourent les grands promoteurs non pour les soutenir aussi bien que pour les combattre. C’est cette perspective qui m’a poussé, par exemple, à élargir l’étude du contexte de la pensée atomiste de Galilée non seulement à ses partisans, mais aussi à ses émules jésuites, ou bien à reconstituer l’entourage industriel dans lequel se déroula avant la deuxième guerre mondiale, au sein des laboratoires de la firme milanaise Pirelli, la réalisation de la gomme synthétique de la part du chimiste Giulio Natta, l’inventeur plus tard du polypropylène.

Une autre expérience qui m’a beaucoup appris sur le fonctionnement de la « cité scientifique et technique » (Bachelatd) a été pour moi l’étude des grandes expositions universelles du XIXe siècle, notamment en ce qui concerne leur lien fort entre sciences pures et appliquées, qu’il s’agisse des rapports entre les théories sur la génèse des Alpes et le percement du tunnel du Simplon ou bien des relations entre l’hydrobiologie et la pisciculture industrielle.

Pour terminer, si je devais résumer en quoi a consisté jusqu’ici mon travail de chercheur, je ne saurais le dire mieux qu’ainsi : la quête de documents nouveaux.
 

 

Dernière mise à jour : novembre 2019

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
MNHN
PSL
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560
EHESS/CNRS/MNHN
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Tél. : +33 (0)1 40 78 26 38