Membres | Membres statutaires

Anne Rasmussen

Silhouette
Directrice d’études
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre-Koyré, 27 rue Damesme, 75013 Paris

anne.rasmussen[at]ehess.fr

Thèmes de recherche

- Histoire sociale et culturelle des pratiques savantes, XIXe-XXe siècles

- Histoire des sciences et des savoirs biomédicaux, XIXe-XXe siècles

- Sciences, médecine et territoire

- Sciences et guerres, XIXe et XXe siècles

- Histoire et politique de la santé, XIXe-XXe siècles

 

Séminaires de l'année en cours

Santé, frontières et territoires : histoire des savoirs, XIXe-XXe siècles

Gouverner le « progrès » et ses dégâts (1810-2016). Histoire et sciences sociales, avec Sara Aguiton, Christophe Bonneuil et Sezin Topçu.

Construire une histoire de la santé publique, avec Patrice Bourdelais


Eléments de bibliographie

Livres

La Grande Guerre prophylactique. Armée, santé, citoyenneté, 1900-1920, Paris, Les Belles Lettres, à paraître 2019.

Livres co-édités

Peter Itzen, Birgit Metzger et Anne Rasmussen (dir.), Accidents and the State in the XXth Century, Bielefeld, Transcript Verlag, à paraître 2019.

Nicolas Beaupré, Heather Jones et Anne Rasmussen (dir.), Dans la guerre 1914-1918. Accepter, endurer, refuser, Paris, Les Belles Lettres, 2015, 383 p.

Direction de numéros spéciaux et de revues

Jean-François Chanet, Claire Fredj et Anne Rasmussen (dir.), « La santé des soldats entre guerre et paix, 1830-1930 », Le Mouvement social, 257, 2016, 200 p.

Articles et chapitres d'ouvrages

« Blessures et blessés », in Bruno Cabanes (dir.), Une histoire de la guerre du XIXe à nos jours, Paris, Le Seuil, 2018, p. 438-456.

« Sciences et progrès : un projet jaurésien ? », Cahiers Jean Jaurès, n° 227-228, janvier-juin 2018, p. 129-143.

« Entre culture militante et culture républicaine, quelle spécificité socialiste ? », in Jean-Louis Fabiani et al., Socialisme et culture. Histoire et singularités d’une relation, Paris, Fondation Jean-Jaurès, 2017, p. 43-63.

« Expérimenter la santé des grands nombres : les hygiénistes militaires et l’armée française, 1850-1914 », in « Guerre, santé, médecine 1830-1930 », Le Mouvement social, 257, 2016, p. 71-92.

« Protéger la société de la guerre : de l’assistance aux ‘droits sur la nation’ », in « Guerre et protection sociale », Revue d’histoire de la protection sociale, 9, 2016, p. 8-22.

« Documenter la santé en guerre : l’Internationale sanitaire interalliée, 1915-1919 », in « Sciences, techniques et relations internationales », Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin, 44, 2016, p. 103-118.

« Préserver le capital humain. Une doctrine hygiéniste pour préparer la guerre démocratique ? », Mil neuf cent, revue d’histoire intellectuelle, 33, 2015, p. 75-99.

« Sciences et guerres », in Dominique Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs. Tome 3, dirigé par Christophe Bonneuil et Dominique Pestre :Le siècle des technosciences, Paris, Le Seuil, 2015, p. 46-65.

« La grippe : un problème pour l’action sanitaire internationale, 1889-1930 », in Soraya Boudia et Emmanuel Henry (dir.), La mondialisation des risques. Une histoire politique et transnationale des risques sanitaires et environnementaux, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 27-43

« The Spanish Flu », in Jay Winter (dir.), The Cambridge History of the First World War. Volume III : Civil Society, Cambridge, Cambridge University Press, 2014, p. 334-357 et 671-674.

« Mobilising minds », in Jay Winter (dir.), The Cambridge History of the First World War. Volume III : Civil society, Cambridge, Cambridge University Press, 2014, p. 390-417 et 675-678.

« Civilian populations vs. Soldiers ? Public health and infectious diseases in France, 1914–1918 », in « Medizin und Gesundheit in den kontinental europäischen Zivilgesellschaften, 1914–1918 », Medizin, Gesellschaft und Geschichte, 31, 2013, p. 95-118.

 

Présentation

Dans une perspective d’histoire sociale des sciences, mes recherches prennent pour objet l’expérience d’individus et de groupes qui s’attachent à la production, au maniement et à la circulation de savoirs. Elles ont été conduites selon trois pôles thématiques – nation, guerre, biomédecine. Elles ont débuté par une réflexion, menée en doctorat, sur l’insertion de l’élément savant dans la compréhension de la tension entre le fait national et le fait international à l’heure de l’émergence des « nation-based sciences », dans la seconde moitié du xixe siècle. Elles ont ensuite pris la guerre – en particulier, la Première Guerre mondiale – comme  observatoire de situations limites où sont questionnées la nature des liens des sociétés aux entités territoriales et politiques, et les formes de l’appartenance, de l’intégration ou de l’exclusion, cette dernière devenant un mode « normal » en temps de conflit. Ces recherches se sont enfin consacrées à la sphère biomédicale, où la portée sociale et politique des savoirs est particulièrement aiguë. De 2001 à 2017, au sein d’un département de SHS relevant d’une faculté de médecine, à l’Université de Strasbourg, j’ai mené des recherches dans des cadres collectifs sur des trajectoires d’« agents thérapeutiques », dispositifs matériels destinés à améliorer l’état de santé, afin d’observer les liens qui se tissent autour de leur action dans différents mondes, de la clinique au laboratoire, de l’industrie à la consommation. Un autre axe, poursuivi dans un séminaire pluriannuel, a été consacré à la constitution de la santé en problème public, opérant la traduction des problèmes sociaux en langage sanitaire.

Le nouveau chantier, proposé dans le cadre de l’Ehess et du Centre Koyré, se situe à la croisée de ces trois grandes orientations – la question de la spatialisation géographique des savoirs, les interactions entre sciences et guerre, la sphère biomédicale touchant au gouvernement des populations. Il entend développer une enquête consacrée aux savoirs, savoir-faire et technologies qui ont fondé la notion de « frontière sanitaire », ses usages, ses pratiques et ses reconfigurations à différentes échelles. Il s’inscrit dans une réflexion plus large sur la fabrique du territoire par les pratiques scientifiques et médicales. Au croisement des sciences, de la santé, du politique et du social, il envisage une séquence séculaire entamée à la fin du xixe siècle, avec l’entrée dans l’ère post-pastorienne au cours de laquelle les connaissances produites sur les rapports de l’homme à son environnement biologique et social ont servi de ressources aux politiques publiques de sécurité sanitaire. Ces savoirs se sont traduits en dispositifs opérationnels qui ont pris la forme de technologies biomédicales, sociales et administratives, affectant la circulation des individus et des collectifs de population. Ils ne se rapportent pas seulement à la transmission de maladies infectieuses, mais concernent, plus largement, la construction sociale de « l’homme malade » et des dangers associés à sa mobilité. C’est à cette réflexion qu’est consacré le séminaire « Santé, frontières et territoires : histoire des savoirs, xixe-xxe siècles », qui débute fin 2018.

 

Dernière mise à jour : septembre 2018

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
MNHN
PSL
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

L’émigration-immigration comme « fait social total »

anastasia.giadinelli@openedition.org (Anastasia Giardinelli)

Il y a vingt ans Abdelmalek Sayad nous quittait. Son œuvre, qui s’étend sur près de 40 années d’enquêtes et une centaine de publications, a très largement contribué au renouvellement des regards et de...

- Lire la suite

Théodore Simon (1873-1961) : Promoteur de la psychopédagogie expérimentale à travers le monde

celine.guilleux@openedition.org (Céline Guilleux)

Longtemps ignorée et jusqu’alors très peu étudiée, l’œuvre de Théodore Simon reste méconnue, au-delà de sa célèbre collaboration avec le psychologue Alfred Binet (1857-1911). Pourtant, ce médecin d’as...

- Lire la suite

« Autour » d'Antoine Hennion

elsa.zotian@openedition.org (Elsa Zotian)

Il y a 25 ans paraissait la Passion musicale. En écho à la sociologie de la traduction développée au CSI sur les sciences et les techniques, Antoine Hennion mettait en œuvre sa sociologie de la médiat...

- Lire la suite

Carrières académiques féminines en Afrique

celine.guilleux@openedition.org (Céline Guilleux)

Quelle est la place des femmes aujourd’hui dans les universités africaines ? Quelles opportunités et solutions existent pour imaginer, planifier et promouvoir les carrières académiques féminines en Af...

- Lire la suite

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Artefact – N° 7 Os, bois, ivoire et corne : l’exploitation des matières dures d’origine animale

Dossier coordonné par Marianne Christensen, Nejma Goutas, François-Xavier Chauvière OS, BOIS, IVOIRE ET CORNE: L’EXPLOITATION DES MATIÈRES DURES D’ORIGINE ANIMALE De l’Atlantique à l’Oural : l’exploit...

- Lire la suite

AAC – Les réparations, de la préhistoire à nos jours : cultures techniques et savoir-faire- 30 sept. 2018

William Felton, The Supplement to the  Treatise on Carriages: Comprehending all the Necessary Repairs, Londres, J. Debrett, 1792 AAC – COLLOQUE REPARATIONS CFP – Technical cultures of repa...

- Lire la suite

Journée d’étude en l’honneur de Patrice BRET, 22 mai 2018

Affiche – Hommage Patrice Bret – 22 mai 2018 Journée P. Bret 22 mai 2018 – Résumés Journée P. Bret 22 mai 2018 – Programme Journée d’étude en l’honneur de Patrice BRET, « Scien...

- Lire la suite

Guy Lambert, Stéphane Lembré, Les lieux de l’enseignement technique (XIXe-XXe siècles), 2018

Histoire de l’éducation, n°147, 2018 : dossier « Les lieux de l’enseignement technique (XIXe-XXe siècles » Les écoles techniques et professionnelles sont-elles des établissements scolaires...

- Lire la suite

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560
EHESS/CNRS/MNHN
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Tél. : +33 (0)1 40 78 26 38