CECI n'est pas EXECUTE Koyré : Journées d'études - Éditer l'histoire des sciences (France, XXe siècle)

Actualités et appels à contribution |

Journées d'études - Éditer l'histoire des sciences (France, XXe siècle)

14 et 15 septembre 2017, 9h30-17h30 - Centre Alexandre-Koyré (27 rue Damesme, 75013 Paris - Salle de séminaire (5e étage)

Journées d'études - Éditer l'histoire des sciences (France, XXe siècle)

Organisateurs

Emanuel Bertrand (ESPCI Paris, Centre Alexandre-Koyré)
Wolf Feuerhahn (CNRS, Centre Alexandre-Koyré)
Valérie Tesnière (EHESS, Centre Maurice-Halbwachs)
 

Argumentaire général

Dans le paysage contemporain des disciplines académiques, l’histoire des sciences, au sens le plus large, présente un cas singulier. Par ses enseignements, ses certifications, ses centres de recherche, ses organisations internationales et collections éditoriales, elle ressemble aux autres disciplines. Pourtant, la variété des formations de ses représentants, qui viennent autant des sciences de la nature (théoriques ou expérimentales) que de l’histoire, de la philosophie, de la sociologie ou de l’anthropologie, ainsi que la diversité de leurs approches (philosophie des sciences, épistémologie historique, science studies, histoire des sciences en un sens plus strict, anthropologie des savoirs…) témoignent d’un éclatement bien particulier. À cela s’ajoute que la diversification de ce domaine est croissante au moins depuis les années 1970. Aussi bien à titre réflexif que pour l’intérêt de l’objet d’enquête lui-même, le Centre Alexandre-Koyré d’histoire des sciences et des techniques s’est fixé comme projet collectif de contribuer à écrire une histoire de l’histoire des sciences au sens large depuis le début du XXe siècle. Le principe directeur n’est pas d’en proposer un grand récit, mais de multiplier les coups de sonde dans cette histoire longue de plus d’un siècle.

Les journées d’étude « Éditer l’histoire des sciences (France, XXe siècle) » souhaitent y contribuer en considérant le domaine sous l’angle de l’histoire, la sociologie ou encore l’anthropologie des pratiques éditoriales. L’objectif est d’interroger : les supports (revues, ouvrages, collections) dans leurs variations historiques et contextuelles, ainsi qu’à diverses échelles, de la fabrication d’un titre à la politique éditoriale d’une maison­; les acteurs (auteurs, traducteurs, directeurs de collections, éditeurs) ; les publics visés ; le genre produit (vulgarisation, manuels, ouvrages encyclopédiques, ouvrages de recherche, revues savantes, revues à caractère militant ou politique…). Si la focale porte sur la France, nous encourageons les contributeurs à interroger les relations avec les éditeurs étrangers (part des traductions, liens entre éditeurs, modèles étrangers revendiqués comme critiqués). Au fond, cet objet académique relativement récent, a-t-il fait apparaître de nouveaux genres éditoriaux ou s’est-il logé dans les cadres existants ? Quels effets l’évolution de l’histoire des sciences et la démultiplication de ses approches comme de ses objets ont-elles eu sur les choix éditoriaux correspondants ? Comment les pratiques éditoriales ont-elles contribué à créer, à solidifier, ou à déstabiliser les frontières entre ouvrages de sciences de la nature, ouvrages de vulgarisation scientifique et ouvrages d’histoire des sciences au sens large ? Ces questions se posent tant pour les éditeurs académiques que pour les grands éditeurs généralistes.

L’objectif de ces journées d’études sera donc d’examiner des cas précis d’entreprises éditoriales ou de publications françaises, sur une longue durée, celle du XXe siècle, et de croiser les analyses des historiens des sciences et des historiens du livre, en suscitant des questionnements communs. Elle apportera aussi le témoignage d’acteurs contemporains de l’édition (éditeurs, directeurs de collection…) sur ce que peut bien signifier, aujourd’hui,
« éditer l’histoire des sciences ».

 

Jeudi 14 septembre 2017

9h30-10h. Accueil des participants

10h-10h15. Présentation des journées d’études (E. Bertrand, W. Feuerhahn, V. Tesnière)

 

10h15-12h45. Première session
Président de séance : Jean-François Braunstein (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ISJPS)

- L’histoire et la philosophie des sciences chez Alcan
Valérie Tesnière (EHESS, CMH)

Pause

- La médecine comme patrimoine : genres et usages éditoriaux de l’histoire médicale (Masson, 1900-1960)
Anne Rasmussen (Université de Strasbourg, SAGE)

- Les éditions Hermann
Philippe Fauvernier (Hermann)

 

12h45-14h15. Déjeuner

 

14h15-16h45. Deuxième session
Président de séance : Christian Jacob (CNRS/EHESS, ANHIMA)

- Cinquante ans d’histoire des sciences (au sens large) chez Gallimard (1962-2011) :
entre « sciences », « sciences humaines », « essais » et « idées »

Emanuel Bertrand (ESPCI Paris, CAK)

- De l’Histoire de la science à l’Histoire des sciences et des savoirs : l’émergence d’un genre éditorial ?
Wolf Feuerhahn (CNRS, CAK) et Valérie Tesnière (EHESS, CMH)

Pause

- La collection « Sciences en questions » chez Quae
Raphaël Larrère (INRA)

 

16h45-17h15. Discussion générale présidée par Élisabeth Parinet (ENC, Centre Jean-Mabillon) (premier bilan)

 

Vendredi 15 septembre 2017

 

9h30-12h30 : Troisième session
Président de séance : Rafael Mandressi (CNRS, CAK)

- Les sciences aux éditions du Seuil : création et développement d’un secteur éditorial
Hervé Serry (CNRS, Cresspa-CSU)

- Les collections « Science ouverte » et « Points sciences » du Seuil
Jean-Marc Lévy-Leblond (Université Nice Sophia Antipolis, Le Seuil)

Pause

- Les revues de Science and Technology Studies (STS) dans les années 1970 : revues militantes et revues académiques
Renaud Debailly (Université Paris-Sorbonne, GEMASS)

- Les collections de sciences aux Éditions La Découverte
François Gèze (La Découverte)

 

12h30-14h. Déjeuner

 

14h-16h30 : Quatrième session
Président de séance : Rafael Mandressi (CNRS, CAK)

- Dans les auteurs. Les éditions Odile Jacob comme foyer d’une histoire des sciences de la nature faite par leurs praticiens, 1986-2006
Sébastien Lemerle (Université Paris Nanterre, Cresspa-CSU)

- Éditer l’histoire des sciences humaines. Lieux communs ou mode dispersif ?
Claude Blanckaert (CNRS, CAK)

Pause

- Les Publications scientifiques du Muséum
Laurence Bénichou (MNHN)

 

16h45-17h15. Introduction à la discussion générale présidée par Élisabeth Parinet (ENC, Centre Jean-Mabillon)


Conclusion

 

Entrée libre sans inscription préalable.

EHESS
CNRS
MNHN
PSL

flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560
EHESS/CNRS/MNHN
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Tél. : +33 (0)1 40 78 26 38