Membres | Membres statutaires

Kapil Raj

Silhouette
Directeur d’études
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

raj[at]ehess.fr

+33 (0)1 53 63 51 82

Thèmes de recherche

• Les sciences dans un monde globalisé : circulation, interactions culturelles et formation des savoirs, XVIe-XXe siècles.
• Histoire des sciences en Inde moderne et contemporaine.
• Histoire des sciences du terrain : histoire naturelle, géographie, arpentage, ethnologie, statistique, linguistique, droit, savoirs et pratiques de l’administration.
• Sciences, savoirs, empires, urbanité, cosmopolitisme.

 

Séminaires de l'année en cours

Les frontières mouvantes entre science et savoir (XVIIIe-XXe siècle).

Histoires et historiographies transnationales.

Lectures de droit.

 

Éléments de bibliographie

Ouvrages

(avec Mary Terrall), "Circulation and Locality in Early Modern Science", special issue of British Journal for the History of Science, 43, 4, 2010.

(avec Simon Schaffer, Lissa Roberts & James Delbourgo), The Brokered World : Go-betweens and Global Intelligence, 1770-1820, Uppsala Studies in the History of Science, Vol. 35, Sagamore Beach, MA, Science History Publications, 2009.

Relocating Modern Science : Circulation and the Construction of Knowledge in South Asia and Europe, 1650-1900, Basingstoke & New York, Palgrave Macmillan, 2007.

Articles

“Beyond Postcolonialism… and Postpositivism: Circulation and the Global History of Science”, Isis, 104, 2013, p. 337-347.

“The Historical Anatomy of a Contact Zone: Calcutta in the 18th Century”, Indian Economic and Social History Review, 48, 2011, p. 55-82.

“Introduction”, to a special issue on Circulation and Locality in Early Modern Science of the British Journal for the History of Science, 43, 4, 2010, p. 513-517
.

“Les cartes et leurs usages en Asie du Sud et en Grande-Bretagne, XVIIIe-XIXe siècles”, in Akira Saito & Yusuke Nakamura (dir.), Les outils de la pensée : Étude comparative de “textes” et de leurs fonctions sociales, Tokyo & Paris, National Museum of Ethnology/Éditions de la MSH, 2009, p. 175-190
.

“Mapping Knowledge Go-Betweens in Calcutta, 1770-1820”, in Simon Schaffer, Lissa Roberts, Kapil Raj & James Delbourgo, eds., The Brokered World : Go-betweens and Global Intelligence, 1770-1820, Sagamore Beach, MA, Science History Publications, 2009, p. 105-150
.

“Mapping”, in Akira Lyire & Pierre-Yves Saunier (eds.), The Palgrave Dictionary of Transnational History, Basingstoke & New York, Palgrave Macmillan, 2008.

“Régler les différends, gérer les différences : dynamiques urbaines et savantes à Calcutta au XVIIIe siècle”, La Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, “Sciences et Villes-Mondes”, numéro spécial dirigé par Stéphane Van Damme & Antonella Romano, 55, 2, mai 2008, p. 70-100
.

“Conexões, Cruzamentos, Circulações. A passagem da cartografia britânica pela Índia, Séculos XVII-XIX”, in Catarina Madeira Santos & Ângela B. Xavier eds, Revista de História das Ideias e da Cultura, Número especial : A Cultura Intelectual das Elites Coloniais, Lisbon, Companhia das Letras, 2007, p. 155-179
.

“18th-Century Pacific Voyages of Discovery, « Big Science » and the Shaping of an European Scientific and Technological Culture”, History and Technology, 17, 2000, p. 79-98.

“La construction de l’empire de la géographie. L’odyssée des arpenteurs de Sa Très Gracieuse Majesté, la reine Victoria, en Asie centrale”, Annales HSS, 52, 1997, p. 1153-1180.

“Christian Confessions and Styles of Science in Nineteenth-Century Bengal”, in Patrick Petitjean, (dir.), Les sciences coloniales : figures et institutions, Paris, ORSTOM Éditions, 1996, p. 285-297
.

“Images of Knowledge, Social Organization, and Attitudes to Research in an Indian Physics Department”, Science in Context, 2, 1988, p. 317-339
.
 

Présentation

Mes recherches s’inscrivent dans une trajectoire personnelle qui, partie d’une formation initiale en mathématiques en Inde, m’a conduit vers l’épistémologie et l’histoire des sciences pour traiter la question de la fabrication et de la transmission des idées scientifiques entre cultures différentes. Remettant en question le diffusionnisme et son pendant agonistique visant à privilégier le « choc des civilisations », elles portent sur l’histoire du rôle des circulations et des interactions culturelles dans la formation et la transformation des savoirs et des sciences. Basée sur une analyse historique détaillée de la construction des savoirs naturalistes, géographiques, linguistiques et sociaux, sujet de mon dernier livre Relocating Modern Science (2007), ma recherche ouvre sur une perspective mondiale attentive à l’émergence poly-centrée des savoirs et savoir-faire aussi bien qu’à leur appropriation différenciée selon les lieux. Elle prend place dans les débats actuels autour de l’histoire coloniale, postcoloniale et mondiale ainsi que ceux, historiographiques, sur l’européocentrisme et l’enfermement national et culturaliste des sciences sociales. Elle propose de prendre la circulation elle-même comme objet d’étude historique et participe ainsi au renouvellement des histoires relationnelles (comparative, connectée, croisée…).

Dernière mise à jour : janvier 2015
EHESS
CNRS
MNHN

flux rss  Actualités

flux rss  Intranet

Centre Alexandre Koyré
UMR8560
27, rue Damesme
75013 Paris, France


Tel : +33 (0)1 40 78 26 38