Membres | Membres statutaires

Emanuel Bertrand

Photo - Emanuel Betrand
Maître de conférences HDR
Institution(s) de rattachement : ESPCI Paris

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre-Koyré - 27 rue Damesme -  75013 PARIS

emanuel.bertrand[at]cnrs.fr

+ 33 (0)6 80 02 65 33

Thèmes de recherche

- Histoire de la thermodynamique (XIXème et XXème siècles).

- Histoire des mises en perspective historiques et philosophiques de la physique par les physiciens au XXème siècle.

- Histoire des interactions et des dialogues entre sciences physiques et sciences humaines et sociales au XXème siècle.

- Histoire de l'interdisciplinarité - ses politiques institutionnelles, ses discours académiques, et ses pratiques - aussi bien entre différentes sciences de la nature qu’entre sciences de la nature et sciences humaines et sociales, au XXème siècle.

- Histoire du champ académique de l’histoire des sciences et de la production éditoriale de ce champ, des années 1960 aux années 2010.

 

Séminaire de l'année en cours

« Sciences et technologies en société », séminaire pédagogique (U.E. de tronc commun) du parcours « Histoire des sciences, des techniques et des savoirs » (HSTS) de la mention « Savoirs en sociétés » (SES) du Master en sciences humaines et sociales de l’EHESS.

« Histoire des sciences humaines et sociales », séminaire co-organisé avec Jacqueline Carroy, Wolf Feuerhahn, Clémentine Gutron, Serge Reubi et Nathalie Richard.

 

 

Éléments de bibliographie

Ouvrage

Transitions de mouillage : rôle des interactions entre interfaces, Paris, Éditions Publibook Université, préface de Pierre-Gilles de Gennes (2003).

 

Articles et chapitres d'ouvrages

“ L’interdisciplinarité au CNRS de 1975 à 1997 : entre promotion discursive et obstacles institutionnels ”, à paraître (2020) comme chapitre d’un ouvrage collectif (de titre provisoire Politiques et pratiques de l’interdisciplinarité) dirigé par Wolf Feuerhahn et Rafael Mandressi.

“L’histoire des sciences au sens large chez Gallimard : une ambiguïté irréductible entre "sciences" et "sciences humaines"”, à paraître (2020) comme chapitre d’un ouvrage collectif (de titre provisoire Éditer l’histoire des sciences (France, XXe siècle)) dirigé par Emanuel Bertrand, Wolf Feuerhahn et Valérie Tesnière.

“Les recherches sur les matériaux, une longue histoire...”, in Sciences. Bâtir de nouveaux mondes (dir. D. Guthleben), CNRS Éditions, p. 179-181 (2019).

“Plusieurs siècles de fabrique des chaires au Collège de France”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 33, p. 321-326 (2018).

“Mathématisations et automatisations des sciences du langage : des tournants conceptuels ou technologiques ?”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 32, p. 288-292 (2018).

“Apologie de la thermodynamique ou collaboration entre un physicien et une philosophe ? La Nouvelle alliance d’I. Prigogine et I. Stengers (1979)”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 30, p. 173-204 (2017).

“Les politiques publiques mises en œuvre au nom de la biodiversité sont-elles irrémédiablement néolibérales ?”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 29, p. 319-324 (2016).

“L’enseignement secondaire en France et l’articulation complexe entre disciplines littéraires et scientifiques (1945-1985)”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 28, p. 289-293 (2016).

“Un discours européen de la gouvernance participative : le Livre blanc de 2001”, Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l'Europe [en ligne], mis en ligne le 23/11/2015, accessible à l’URL : ehne.fr/article/civilisation-materielle/expertise-et-savoirs/un-discours-europeen-de-la-gouvernance-participative-le-livre-blanc-de-2001 (2016).

“Between the Lines of the European Participative Governance Discourse: A Procedural Participation of Scientific and Technical Experts”, accessible à l’adresse : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01674485 (2014).

“Pétrole, OGM, nanotechnologies : quels enjeux démocratiques ?”, Participations, 4, 2012/3, p. 233-246 (2012).

“Biographie du Pirmat (1982-1994). Une illustration de l’ambiguïté entre pluridisciplinarité et interdisciplinarité au CNRS”, Histoire de la recherche contemporaine, 1, p. 84-93 (2012).

“Materials Research in France: A Short-lived National Initiative (1982-1994)” (avec B. Bensaude-Vincent), Minerva, 49, p. 191-214 (2011).

 

Présentation

Emanuel BERTRAND a soutenu en 2000 une thèse de physique expérimentale et théorique sur les transitions de phases de surface, au Laboratoire de physique statistique de l’École normale supérieure de Paris. Maître de conférences à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI Paris) depuis 2003, il y enseigne d’abord les méthodes mathématiques pour la physique, puis la thermodynamique et la physique des colloïdes. Ses recherches portent alors sur la physique de la matière molle, des interfaces et des colloïdes.

Après avoir obtenu, en 2007, l'habilitation à diriger des recherches (HDR), à l’Université Pierre et Marie Curie, il opère, en 2009, un changement thématique radical pour se consacrer à la recherche en histoire des sciences. Plus précisément, ses recherches se focalisent désormais sur l’histoire de la physique des XIXème et XXème siècles (thermodynamique) et des mises en perspective historiques et philosophiques de la physique par les acteurs de la discipline, sur l’histoire des discours et des pratiques de l’interdisciplinarité, notamment entre sciences de la nature et sciences humaines, ainsi que sur l’histoire du champ académique de l’histoire des sciences, des années 1960 aux années 2010.

En ce qui concerne ses enseignements, il met en place, en 2010, à l’ESPCI Paris, un nouveau module de cours, intitulé « Histoire des sciences et des technologies en société », et destiné à familiariser les élèves-ingénieurs avec les SHS et à les faire réfléchir sur les sciences, sur leur histoire et sur leur place dans la société. À partir de 2012, il enseigne les « sciences et technologies en société » dans la mention « Histoire des sciences, technologies, sociétés » (HSTS), puis dans le parcours « Histoire des sciences, des techniques et des savoirs » (HSTS) de la mention « Savoirs en sociétés » (SES) du Master en sciences humaines et sociales de l’EHESS. Depuis 2013, il est également chargé de cours à l’Université Paris-Dauphine, où il enseigne l’histoire et la sociologie des sciences.

Depuis 2012, Emanuel Bertrand est chercheur statutaire au Centre Alexandre-Koyré (CAK). En 2014, puis en 2019, il est élu au Conseil de Laboratoire du CAK. En 2014, il participe à la mise en place des « Débats du Centre Alexandre-Koyré », événement mensuel de la vie du CAK, et dont il assure la coordination aux côtés de Marlon Aprosio et Wolf Feuerhahn. Pendant deux années (2018-2019), il est, avec Charlotte Bigg, co-responsable de la mention HSTS, puis du parcours « Histoire des sciences, des techniques et des savoirs » (HSTS) de la mention SES du Master en sciences humaines et sociales de l'EHESS.

 

Dernière mise à jour : décembre 2018

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
MNHN
PSL
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre-Koyré

Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560
EHESS/CNRS/MNHN
27 rue Damesme
75013 Paris
France

Tél. : +33 (0)1 40 78 26 38