Membres | Membres statutaires

Emanuel Bertrand

Bertrand, Emanuel
Maître de conférences HDR
Institution secondaire : ESPCI Paris

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre Koyré - 27 rue Damesme -  75013 PARIS

emanuel.bertrand[at]cnrs.fr

+ 33 (0)6 80 02 65 33

Thèmes de recherche

- Histoire du champ académique de l’histoire des sciences et de la production éditoriale de ce champ, des années 1960 aux années 2000.

- Histoire de controverses philosophiques, méthodologiques et historiographiques au sein du champ académique des « études sur les sciences et les technologies » des années 1960 aux années 2000.

- Histoire de la physique des 19ème et 20ème siècles (thermodynamique et mécanique quantique) et des mises en perspective épistémologiques et philosophiques de la physique par les acteurs de la discipline.

- Analyse historique des discours institutionnels et académiques de promotion, ainsi que des pratiques, de l’interdisciplinarité, aussi bien entre différentes sciences de la nature qu’entre sciences de la nature et sciences humaines et sociales.

- Analyse critique des discours de la gouvernance participative européenne et de la place de l’expertise scientifique et technique dans ces discours.

 

Séminaire de l'année en cours

Sciences et technologies en société, séminaire de la mention HSTS du Master en Sciences sociales de l’EHESS, co-animé avec Tatiana Kasperski.

 

 

Éléments de bibliographie

La Nouvelle alliance d’I. Prigogine et I. Stengers (1979) : mise en récit apologétique de la thermodynamique ou dialogue singulier entre un physicien et une philosophe ?”, à paraître en 2017 dans la Revue d’Histoire des Sciences Humaines.

“Between the Lines of the European Participative Governance Discourse: The Procedural Participation of Scientific and Technical Experts”, à paraître en 2017 comme chapitre d’un ouvrage collectif (de titre provisoire Democracy and Technology in Europe) dirigé par Pascal Griset et Léonard Laborie.

“Les politiques publiques mises en œuvre au nom de la biodiversité sont-elles irrémédiablement néolibérales ?”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 29, 2016, p. 319-324.

“L’enseignement secondaire en France et l’articulation complexe entre disciplines littéraires et scientifiques (1945-1985)”, Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 28, 2016, p. 289-293.

 “Un discours européen de la gouvernance participative : le Livre blanc de 2001”, Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l'Europe [en ligne], mis en ligne le 23/11/2015, accessible à l’URL : ehne.fr/notice/civilisation-materielle/expertise-et-savoirs/un-discours-europeen-de-la-gouvernance-participative-le-livre-blanc-de-2001  (2016).

 “Le discours de la gouvernance participative européenne et l’idéologie néolibérale. Une analyse sémantique à la lumière des travaux de Marcel Gauchet sur le néolibéralisme”, accessible à l’adresse : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01140205 (2014).

“Pétrole, OGM, nanotechnologies : quels enjeux démocratiques ?”, Participations, 4, 2012/3, p. 233-246.

“Biographie du Pirmat (1982-1994). Une illustration de l’ambiguïté entre pluridisciplinarité et interdisciplinarité au CNRS”, Histoire de la recherche contemporaine, 1, 2012, p. 84-93.

“Materials Research in France: A Short-lived National Initiative (1982-1994)” (avec B. Bensaude-Vincent), Minerva, 49, 2011, p. 191-214.

Transitions de mouillage : rôle des interactions entre interfaces, Paris, Éditions Publibook Université, préface de Pierre-Gilles de Gennes, 2003.

 

Présentation

Emanuel BERTRAND a soutenu en 2000 une thèse de physique expérimentale et théorique sur les transitions de phases de surface, au Laboratoire de physique statistique de l’École normale supérieure. Maître de conférences à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI Paris) depuis 2003, il y enseigne d’abord les méthodes mathématiques pour la physique, puis la thermodynamique et la physique des colloïdes. Ses recherches portent alors sur la physique de la matière molle, des interfaces et des colloïdes.

Après avoir obtenu, en 2007, l’habilitation à diriger des recherches (HDR) de l’Université Pierre et Marie Curie, il opère, en 2009, un changement thématique radical pour se consacrer à la recherche en histoire, philosophie et sociologie des sciences. Plus précisément, ses recherches se focalisent désormais sur l’histoire du champ académique de l’histoire des sciences, ainsi que sur l’histoire des discours et des pratiques de l’interdisciplinarité, notamment entre sciences de la nature et sciences humaines, et sur l’histoire de la physique des 19ème et 20ème siècles (thermodynamique et mécanique quantique) et des mises en perspective épistémologiques et philosophiques de la physique par les acteurs de la discipline.

En ce qui concerne ses enseignements, il met en place, en 2010, à l’ESPCI Paris, un nouveau module de cours, intitulé « Histoire des sciences et des technologies en société », et destiné à familiariser les élèves-ingénieurs avec les sciences humaines et sociales et à les faire réfléchir sur les sciences, sur leur histoire et sur leur place dans la société. Ce module est désormais ouvert aux élèves-ingénieurs de deux autres établissements (Mines ParisTech et Chimie ParisTech) membres de la Comue « Paris Sciences et Lettres » (PSL). À partir de 2012, il enseigne les « sciences et technologies en société » dans la mention « Histoire des sciences, technologies et sociétés » (HSTS) du Master en Sciences humaines et sociales de l’EHESS, d’abord aux côtés de Pierre-Benoit Joly et de Sezin Topçu, puis de Tatiana Kasperski. Depuis 2013, il est également chargé de cours à l’Université Paris-Dauphine (établissement membre de PSL), où il enseigne l’histoire et la sociologie des sciences.

Depuis 2012, Emanuel Bertrand est chercheur statutaire au Centre Alexandre-Koyré (CAK). En 2014, il est élu au Conseil de Laboratoire du CAK et nommé au Conseil pédagogique de la mention HSTS du Master en Sciences sociales de l’EHESS. En mars 2014, il participe à la mise en place des « Débats du Centre Alexandre-Koyré », événement mensuel de la vie du CAK, et dont il assure, jusqu’en juin 2016, la coordination. Depuis 2015, il est également chercheur associé à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO – Université Paris-Dauphine/CNRS).

Dernière mise à jour : novembre 2016

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS
MNHN

flux rss  Calenda - Études des sciences

flux rss  Les techniques au Centre Alexandre Koyré

Centre Alexandre Koyré
UMR8560
27, rue Damesme
75013 Paris, France


Tel : +33 (0)1 40 78 26 38