Membres | Membres statutaires

Mathias Gardet

Mathias Gardet
Accueil en délégation au CNRS
Professeur des Universités
Institution(s) de rattachement : Université Paris 8

Historien, professeur en sciences de l’éducation

Accueil en délégation CNRS au CAK : 01/09/2021 - 31/08/2022 - prolongation jusqu'en mars 2023

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre-Koyré

Campus Condorcet / Bâtiment EHESS / Bureau B547

2 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers, France

mgardet433[at]gmail.com

Thèmes de recherche

- Histoire de la Justice des mineurs

- Histoire du travail social

- Histoire des professions sociales

- Histoire de l’éducation spécialisée, de l’éducation nouvelle et de l’éducation populaire

 

Séminaires de l'année en cours

"Psychologie, psychiatrie, psychanalyse : histoires croisées" avec Jacqueline Carroy, Jean-Christophe Coffin et Régine Plas

"Enfants modèles. Les jeunes du XIXe siècle à nos jours. Catégories, expériences, récits" avec Samuel Boussion, Jean-Christophe Coffin et Antoine Rivière - programme à télécharger en pièce jointe

 

Éléments de bibliographie

Livres

Jean Viollet et l’apostolat laïc. Les œuvres du Moulin-Vert (1902-1956), Paris, Beauchesne, Paris, 2004, 355 p.

Histoire du mouvement des Pupilles de l’école publique. Solidarité : une charité laïque ?, 1915-1939, tome 1, Paris, Beauchesne, 2008, 213 p.

Les colonies de vacances, Paris, Cherche-midi, 2014, 250 p.

Histoire du mouvement des Pupilles de l’école publique, À la croisée du plein air et de l’enfance inadaptée, 1940-1974, tome 2, Paris, Beauchesne, 2015, 394 p.

Livres co-édités

Les châteaux du social, XIXe-XXe siècles, (sous la dir. de avec Samuel Boussion), Paris, PUV-Beauchesnes, 2010, 362 p.

Mauvaise graine, deux siècles d’histoire de la justice des mineurs (en collaboration avec Véronique Blanchard), Paris, Textuel, 2017, 174 p.

La parole est aux accusés, (en collaboration avec Véronique Blanchard), Paris, Textuel 2020, 190 p.

L’internationale des républiques d’enfants 1939-1955 (en collaboration avec Samuel Boussion et Martine Ruchat), Anamosa, Paris, 2020, 474 p.

Direction de numéros spéciaux de revues

« Enfances déplacées. 1. En situation coloniale », coordination (en collaboration avec David Niget) d’un dossier spécial de la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière, n°14, Rennes, PUR, décembre 2012

« Enfances déplacées. 2. En situation de guerres », coordination (en collaboration avec David Niget) d’un dossier spécial de la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière, n°15, Rennes, PUR, novembre 2013

« L’étrange étrangeté des dossiers de l’enfance irrégulière. Jeux d’histoire », coordination en collaboration avec David Niget d’un dossier de la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière, n°21, novembre 2019

Articles et chapitres d'ouvrages

« Les frontières indicibles de la délinquance juvénile ou l’étiologie de l’enfant musulman », Les études sociales, n°152, 2010, p. 103-131

« Child Victims, UNESCO and the Promotion of International Model of Children’s Communities after World War II » (en collaboration avec Samuel Boussion et Martine Ruchat), dans A History of UNESCO : Global Actions and Impacts, Londres, Palgrave Macmillan, 2016, p. 99-115

« Face à la question sociale, la réponse médicale. De la psychiatrisation des écoliers et des jeunes délinquants », Revue d’histoire de l’enfance irrégulière, n°18, novembre 2016, p. 253-274

« Les éducateurs scolaires contre l’école 1959-1967 » (en collaboration avec Samuel Boussion), in Julien Cahon, Michel Youenn, Refus et refusés d’école en France, xixe-xxie siècles, Grenoble, Presses Universitaires Grenoble, janvier 2020, p. 49-60

 

Présentation

J’ai choisi de centrer mon travail de recherche durant cette délégation CNRS sur deux lieux de pratiques multi professionnelles : les centres d’observation pour garçons de Savigny-sur-Orge et le celui pour filles de Chevilly-Larue, respectivement mis en place en 1945 et 1947, par la nouvelle direction de l’Education surveillée dans le cadre de la réforme de la Justice des mineurs. Ces centres étaient pensés comme des sas par lesquel passait une grande partie des mineurs du département de la Seine déférés devant les tribunaux. Après un bref entretien avec un juge des enfants, ils y étaient placés pour une durée de trois mois avant de repasser dans le cabinet du juge qui prenait alors à leur encontre une décision sur le plus long terme. Ce premier placement provisoire, ainsi que l’indique l’intitulé des centres, était pensé comme un temps d’observation, en référence à la loi relative à l’enfance délinquante du 27 juillet 1942, confirmée par l’ordonnance du 2 février 1945 qui font toute deux allusion à la nécessité d’une expertise « psy » en amont de la décision judiciaire. Dans ces deux textes législatifs est en effet énoncée explicitement la nécessité de « procéder à l’examen du mineur, en vue d'établir sa véritable personnalité et de rechercher les moyens propres à assurer sa réadaptation à la vie sociale » et ce par le truchement non seulement d’un « examen médical susceptible de révéler chez l’enfant des anomalies mentales ou physiques », mais aussi d’un « examen psychologique, effectué par des spécialistes éprouvés », pour « mettre en relief tel trait dominant du caractère de l’enfant ».

Je souhaiterais ainsi interroger l’impact et la traduction en actes des dispositifs mis en place par les professionnels des sciences du psychisme sur un lieu d’exercice spécifique où ils interviennent ainsi que sur les patients qu’ils examinent et expertisent, et enfin sur les autres intervenants qui agissent dans le même espace. Réciproquement, j’aimerais analyser l’adaptation, mais aussi les décalages, voire les dérapages, qui s’instaurent dans la confrontation de ces savoirs et techniques, tels qu’ils ont été pensés en amont, avec le terrain d’application, ainsi qu’avec les patients qui développent en réponse leur propres stratégies, discours et réactions. Par ailleurs je souhaiterais organiser une journée d’études sur l’histoire des usages des dessins d’enfants et d’adolescents dans les différentes disciplines des sciences humaines et sociales.

Dernière mise à jour : octobre 2021

EHESS
CNRS
MNHN
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560 EHESS/CNRS/MNHN

Campus Condorcet / bât. EHESS
2 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France