Membres | Membres statutaires

Anne Collinot

Anne Collinot
Chargée de recherche
Institution(s) de rattachement : CNRS
Equipe(s) : Labex HASTEC

Coordonnées professionnelles

Centre Alexandre-Koyré

Campus Condorcet / Bâtiment EHESS / Bureau C487

2 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers, France

anne.collinot[at]ehess.fr

Thèmes de recherche

- La biographie comme mode de connaissance dans les études sur les sciences

- Étude des liens entre la création intellectuelle et les aspects ordinaires de la vie savante

- Vie de chercheur et auto-représentations de la recherche

- L’émergence de l’informatique comme discipline universitaire

 

Séminaires de l’année en cours (2021-2022)

L’enquête biographique dans l’étude des sciences. Vie et travail scientifiques.

 

Éléments de bibliographie

Articles et chapitres d'ouvrages

« Les intitulés "père & fils" ou la question de l’hérédité des chaires », dans La Politique des chaires au Collège de France, sous la direction de Wolf Feuerhahn, Paris, Éditions Les Belles Lettres, coll. Docet omnia, 2017, pp. 127-146.

« L’enquête biographique pour les études sur les sciences », dans Savants et inventeurs entre la gloire et l’oubli, sous la direction de Patrice Bret et Gérard Pajonk, Paris, Éditions du CTHS, 2014, pp. 9-15.

« Entre vie et œuvre scientifiques : le chaînon manquant », Critique, n° 781-782, juin-juillet 2012, pp. 576-587.

 

Présentation libre

Comme de nombreux chercheurs en histoire des sciences, j’ai reçu ma première formation dans une discipline scientifique : en 1988, j’ai soutenu une thèse de doctorat en Intelligence Artificielle, à l’Université Pierre-et-Marie-Curie. Après deux années de recherches à l’Université de Stanford, au Knowledge Systems Laboratory, je suis entrée au CNRS, pour poursuivre mes travaux sur les agents cognitifs artificiels.

L’analyse des systèmes de cognition, qui intéresse la démarche de l’Intelligence Artificielle, m’a conduite à une réflexion sur la façon dont les chercheurs construisent les représentations portant non seulement sur les réalités empiriques qu’ils étudient, mais aussi sur leur propre travail. Après une reconversion thématique et disciplinaire, effectuée lors de mon rattachement au Groupe de recherches sur les savoirs à l’EHESS (2001-2005), j’ai rejoint en 2005 le Centre Alexandre-Koyré, pour inscrire mes travaux dans le champ des études pluridisciplinaires sur les pratiques savantes.

Mes travaux visent à élucider l’articulation entre les représentations réflexives de la recherche et les pratiques concrètes, relatives non seulement au travail scientifique au sens strict du terme, mais également à la constitution des réseaux de sociabilité, à l’engagement dans la vie institutionnelle et à la définition du sens que l’on donne à sa vie dans la recherche. Cet objectif m’a menée à me spécialiser dans l’étude de la biographie savante et du travail intellectuel, avec un accent particulier sur les liens entre la création scientifique et les aspects ordinaires de la vie savante. C’est ainsi que j’ai élaboré le concept d’« œuvre-travail » : l’œuvre-travail est à la fois un modus operandi de la création intellectuelle et une forme qui structure l’ensemble de la vie. Elle guide l’élaboration de règles de conduite dans les différents domaines de l’existence vouée à la science, décidant de l’organisation du temps, de l’aménagement des espaces de vie, de la constitution des liens sociaux et des pratiques de sociabilité. Mon travail ne porte donc ni sur une discipline particulière ni sur une période délimitée de l’histoire, mais sur une question générale que peuvent éclairer utilement des études de cas croisées, relevant de contextes disciplinaires et historiques variés.

Dernière mise à jour : octobre 2021

EHESS
CNRS
MNHN
CollEx

Rechercher dans le catalogue :


Centre Alexandre-Koyré
UMR 8560 EHESS/CNRS/MNHN

Campus Condorcet / bât. EHESS
2 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France